Comment Mesurer la Quantité de Pluie Tombée ?

Si vous hésitez, vous pouvez également consulter notre guide d’achat ici : meilleur pluviometre

La mesure de la quantité de pluie tombée est appelée « pluviométrie ». Pour bien réaliser cette opération, vous devez vous munir d’un pluviomètre. Il est assez simple à utiliser, et ne demande aucun effort.

À travers cet article, nous donnerons quelques avantages du pluviomètre. Ensuite, nous présenterons la démarche à suivre pour réussir la mesure de la pluviométrie.

Qu’est-ce qu’un pluviomètre ?

La pluviométrie est l’étude des précipitations comme la grêle, la pluie ou la neige. Certaines précipitations telles la pluie et la bruine chutent sous forme de liquide. Il y a aussi les précipitations qui chutent sous forme solide, notamment : la grêle, la neige et le grésil. Ici, nous allons plus nous focaliser sur celles qui chutent sous forme liquide, notamment la pluie. La quantité de pluie tombée durant un intervalle de temps donné est évaluée par la hauteur de la précipitation.

Le suivi des précipitations présente de nombreux avantages. Il vous permet de prévoir le débit des cours d’eau et l’irrigation des cultures. Face aux risques d’inondations, il vous aidera à anticiper la vulnérabilité. Vous pourrez aussi suivre les pollutions ou estimer la recharge des nappes souterraines. C’est également très utile pour détecter les anormalités dans les systèmes d’assainissements. Nous allons maintenant vous présenter la démarche à suivre pour mesurer des précipitations de pluie.

A regarder aussi : Test et Avis Pluviomètre avec Titulaire de Warkhome

Comment mesure-t-on les précipitations de pluie ?

Les hauteurs de précipitations sont aussi appelées « lames de précipitations ». Pour les mesurer suivant un intervalle de temps donné, vous pouvez utiliser un pluviomètre. Le principe de cet instrument consiste à canaliser les précipitations afin d’en mesurer la masse ou le volume. Pour ce faire, il faut procéder comme suit.

Étape 1 : Installation du pluviomètre

Le montage du pluviomètre est très important. Si vous ne l’installez pas correctement, vous risquez de fausser votre mesure. Pour cela, vous devez le placer dans un endroit ouvert et non trop ensoleillé. Ainsi l’eau tombée ne risque pas d’être évaporée. Pour le montage, vous devrez suivre scrupuleusement la notice qui accompagne votre équipement. Généralement, ce dispositif est livré avec un pied pour le positionner en hauteur (environs 1m).

Toutefois, certains fabricants ne fournissent pas cet accessoire dans l’emballage. Dans ce cas, nous vous invitons à en acheter dans un magasin. Lorsque le pluviomètre est seulement à quelques centimètres du sol, des éclaboussures peuvent arriver à y entrer. Cela risque de fausser vos calculs. De même, la vitesse du vent qui souffle dans le voisinage du pluviomètre varie en fonction de la position de celui-ci par rapport au sol. Cela veut dire que la quantité d’eau tombée peut légèrement changer.

Une fois que vous avez installé votre instrument, vous pouvez maintenant passer à la mesure proprement dite.

Étape 2 : La mesure des précipitations

Selon le modèle de l’équipement, cette opération peut se réaliser de façon manuelle ou automatique. La plupart des pluviomètres manuels sont équipés d’un récipient cylindrique avec une partie supérieure en forme d’entonnoir. Cet aspect de l’entonnoir évite l’évaporation de l’eau. Lorsqu’il pleut, l’eau s’accumule au fond du tube. Pour connaître la quantité de pluie tombée, vous devrez enlever le cylindre gradué et prendre la mesure.

La hauteur de précipitation correspond à la quantité de pluie recueillie. Bien évidemment, c’est si l’eau tombée n’avait subi aucun ruissellement, ni filtration, ni évaporation. Elle s’exprime en millimètres (mm) ou en litres par mètre carré (L/m2). Notons qu’un millimètre correspond à un litre par mètre carré. Par ailleurs, les pluviomètres automatiques utilisent différents principes. En fonction du modèle, il peut s’agir du principe optique, par pesée ou à auget basculeur.

La pluviométrie est plus qu’une étude de précipitations. Elle permet de prévoir et d’anticiper dans plusieurs domaines. La qualité de pluie tombée est mesurée par un pluviomètre. Celui-ci vous permet d’évaluer la hauteur des précipitations. Pour ce faire, il faut d’abord installer l’instrument de mesure dans les bonnes conditions. Ensuite, vous pourrez passer à la mesure proprement dite en suivant les consignes présentées ci-dessus.

A voir aussi : Test et Avis Lot de 2 Pluviomètres avec Piquet de Lantelme